1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>
Vous êtes iciAccueilActivités et terrainsAnciens chantiers et programmesProjet d'Impact de Garafiri (PIG)
vendredi, 23 juin 2006 11:21

Projet d'Impact de Garafiri (PIG)

Écrit par  Ferry L.
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Titre du projet : 1ère partie d'étude d'impact de barrage (l'exemple de Garafiri)

Responsable du projet : Luc Ferry

 Organismes : IRD, BRLi, BCEOM, Ministère des Ressources Naturelles et de l'Energie et l'Entreprise Nationale d'Electricité de Guinée (EDG ex. ENELGUI), CERESCOR, CNSHB, DNH, DNM, Univ. de Bordeaux et de Perpignan.

Téléphone : 00 223 618 71 31  Type de projet : Contrat (financement AFD)
Fax : 00 223 221 64 44  Pays, région : Guinée Conakry, Conakry
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Date de début : 1998
Site web  : http://www.mali.ird.fr  Date de fin  : 2003
 

Description du projet : L'aménagement de Garafiri a pour objectif l'alimentation en électricité de la Guinée maritime et de la Moyenne Guinée. Il est situé sur le bassin versant du Konkouré dans les contreforts du massif du Fouta Djalon.  Le barrage  contrôle un bassin versant de 2460 km2 soit 14 % de celui du Konkouré (environ 17250 km2). La mise en eau de la retenue, commencée en avril 1999, s'est achevée en septembre 1999. L'aménagement (75 MW installés) est opérationnel depuis le début de l'année 2000. A sa cote de déversement, le lac artificiel a une superficie de 79 km2, une profondeur maximale de 66 mètres et une profondeur moyenne de 20 mètres. Il s'agit d"un aménagement de taille relativement importante qui ne peut évidemment pas être sans conséquence sur l'environnement.

Objectifs : L’objectif de l’étude était d'observer un ensemble de paramètres physiques, chimiques et biologiques afin de mesurer les modifications enregistrées au cours de la phase de construction, de mise en eau et de fonctionnement du barrage. Ce suivi doit permettre de fournir aux autorités des éléments de prise de décision concernant la gestion de l'aménagement et la zone sous l'influence du barrage.

Méthodologie : L'établissement de bilans comparatifs entre l'état du Konkouré avant et après la mise en eau du barragea demandé la collecte d'informations sur le bassin versant et l'estuaire du Konkouré, au niveau de la retenue et sur la zone littorale marine. Les observations collectées sur le terrain et traitées pendant les quatre années d'étude sont de nature très diverses et représentent un volume important d'informations sur : les précipitations et l'hydrométrie (continentale et estuarienne), la physico-chimie des eaux, la sédimentologie, la vie aquatique, la cartographie.

Résultats : banque de données, publications.

 

 

pig_amn.jpg
Mots-clefs : impact de barrage, hydrologie continentale, hydrobiologie.                    
Lu 4456 fois Dernière modification le mercredi, 12 décembre 2012 13:48

Les tutelles de l'UMR

  CIRAD IRSTEA

Ligne de séparation